TOPCREDI : La Fromagerie chez Xavier

TOPCREDI : La Fromagerie chez Xavier

 

 

Pour ce dernier Topcredi spécial épiceries fines, nous nous sommes rendues chez :

Xavier

 

A t’on encore besoin de te présenter cette maison vieille de 40 ans ? Eh bien oui. Si tu es un respectable Toulousain (mais non on ne te juges pas…), tu as forcément déjà entendu parler de cette fromagerie. On trouve ses fromages sur la carte de la plupart des restaurants toulousains et il y a 2 adresses à Toulouse. On te fait un petit topo :

Xavier ingénieur agronome ayant fait ses études dans la ville rose épouse une toulousaine. Pour commencer, il s’installe donc en 1976 dans une boutique à Victor Hugo qui possède 100m2 de cave en briquettes. Ici il affine ses fromages, chacun ayant sa propre cave. Franc-comtois d’origine il fait du comté sa spécialité et travaille avec des fruitières qui lui font SON « conté réserve ». 36 mois d’affinage, belle bête !

Son fils François reprendra le flambeau et sera même élu « meilleur ouvrier de France » en 2011. Une deuxième boutique place Dupuy voit le jour et c’est ici que, comme nous, tu pourras retrouver Johanna !

Bon Il faut bien reconnaître que comme nous tu ne savais pas tout sur le célèbre fromager-affineur, non ?

 

Dedans c’est comment :

C’est le paradis ! En tout cas si il existe, c’est forcément son odeur. Ici tu trouveras des fromages de tous horizons et tout ce qu’il faut pour les accompagner. Du vin, des produits d’épicerie et gros avantage : du pain ! Et pas n’importe lequel, le délicieux pain au levain vivant de la boulangerie Maurice.

 

On a acheté :
CLIC, JE SUIS UN GIF !

 

Ici tu peux laisser carte blanche a Johanna !  Nous c’est ce qu’on a fait et elle nous a concocté un plateau de 10 fromages (car c’est comme ça pour un plateau repas) en l’écoutant nous expliquer le pourquoi du comment et on s’est régalées avant même d’avoir goûté quoi que ce soit. Clairement elle sait ce qu’elle dit et encore mieux ce qu’elle fait. On a adoré l’entendre nous dire ce que mangeaient les chèvres, comment est le sol de tel herbage, que celui là était animal, que celui ci sentait la bergerie mais restait élégant (On est OK ça ne marche pas quand on parle de son date tinder !) ect ect…

Donc sur notre plateau il y avait : un mont ventoux, du roncal, une figue à l’espelette, du curutche, le fameux comté réserve de 2016, un brin d’amour, un st florentin, une tome du coueq, un pont chalier et pour finir un cashuel.

Tu t’en doutes, on allait pas s’arrêter en si bon chemin. On a donc poursuivi nos emplettes avec deux pains (nature et lin/courge). Puis On a continué du côté charcut’ avec du pâté aux fritons et une chiffonnade de boeuf séchée. Alors on s’est quand même dit que ça manquait de verdure donc on s’est orientées vers une tapenade verte et une tartinade courgette/ail des ours. Voilà…

Non mais tu as vraiment cru que l’on repartirai sans une petite bouteille de vin ? On a joué l’originalité (toujours sur les conseils de Johanna) et on est parties sur un vin de riz assemblé avec du vin blanc.

 

On était : 2 (Ne nous juges pas STP)

Ça pesait : 4 kg 880

Ça coûtait : 51.20€

 

   

Ce qu’on en a pensé:

L’énorme avantage de cette dégustation, c’est que Johanna avait pris le temps de nous noter le nom du fromage, le lait, la région et surtout… l’ordre de dégustation ! En fait c’est simple, ça change tout. On a su dissocier tous les goûts et oui on a su retrouver l’élégance de la bergerie dans le Curutche ! Il va falloir qu’on discut’ aussi du fameux comté réserve. Le comté en général c’est le morceau à la fois indispensable et un peu passe partout… Tu penses qu’on se trompe ? Et bien oui ! Ce comté affiné 36 mois est très loin de tout ceux que l’on a ou déguster auparavant. Tu DOIS le goûter pour ne pas mourir idiot ! Après cela tu feras ce que tu veux, promis 😉

On en parle de notre petit vin de riz ? excellent. Une bouteille à moins de 7€, c’est délicat, fruité (si tu testes tu nous diras si toi aussi tu trouves de l’agrume ?). C’est un vin sec sans acidité. Très étonnant en bouche, il fonctionnait à merveille avec le fromage ! Bref super idée !

Pour ce qui est des charcuteries… la chiffonnade fondait en bouche et avait un goût très présent et persistant (mais que tu es content de garder tu vois). Le pâté, que l’on a mangé découpé en petits cubes avait de petits airs de rillettes…

Le pain de la boulangerie Maurice est lui aussi une très belle découverte. On sent qu’il est cuit au four à bois et que c’est un vrai pain artisanal (les pains sont pétris et façonnés à la main). Mention spéciale pour le pain aux graines de lin et de courge. TRÈS TRÈS BON !

 

Bref :

Aucun doute là dessus, on s’est régalées ! On est ravies des conseils reçus, Il n’y a rien que l’on n’ai pas aimé. On a pu faire un tour d’horizon des fromages et tout fonctionnait très bien ensemble. En somme, ce n’est pas pour rien que la fromagerie Xavier est aussi réputée. Si tu veux de la qualité et des supers conseils il n’y a pas de doute à avoir, cours chez Xavier !

 

 

 

 

Doux baisers,

 

 

Tes Lolies.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *